AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Agartha Lyell ◊ Celle qui n'aimait que les droïdes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Agartha Lyell

avatar

— MESSAGES : 31

— CRÉDITS : Northern light (sign)

— AVATAR : Astrid Bergès-Frisbey

— ÂGE : 18 ans

— CAMP : Autochtone

— INFORMATIONS : Color #ffffcc

— LOCALISATION : Sur son camélidé mécanique.

— PSEUDO : Chat


MessageSujet: Agartha Lyell ◊ Celle qui n'aimait que les droïdes.   Ven 6 Mai - 15:49

Agartha Lyell




Nom : Lyell

Prénom : Agartha

Grade/Métier/Groupe : Mécanicienne de droïde de transport / Autochtone

Âge : 18 ans

Questions

• Un événement heureux dans la vie de votre personnage?

Gamine choyée, Agartha Lyell n’a jamais manqué de rien. Son père, concepteur de droïde de géni, lui offrait tout les amis dont elle avait besoin. Il était son idéal, son pilier et son modèle. Malgré son rapport très conflictuel à sa mère, son enfance ne fut qu’une succession de joie et de bouderies mineures.

Si elle devait choisir un moment heureux, peut-être évoquerait-elle sa première rencontre avec le sentiment si subtile d’accomplissement lors de l’achèvement d’un droïde. Elle se souviendrait toute sa vie de la première intelligence artificielle qu’elle créa de ses mains : une petite boule d’acier et de fourrure agréablement affectueuse. Elle se souvient de la dernière vis, et du sentiment de légèrement qui l’accompagnait. Elle se souvint du sentiment d’intense satisfaction lorsque le moteur se mit en marche, c’était chaud comme tarte qui venait de sortir du four.

Toutes ses plus grandes joies n’ont jamais concerné que ses parents ou ses robots. Ne pas côtoyer d’autres humains ne lui a jamais manqué, pour cette raison jamais elle ne réussi à créer de droïde humanoïde.

• Pire cauchemar de votre personnage?

Au fil des années qui l’avait séparé de la mort de ses parents, G24A était devenu comme son père de substitution. Sa dernière famille. Agharta était incapable de penser à sa vie sans G24A. Le sosie robotique de son père était la seul chose qui lui restait. À chaque dysfonctionnement, elle le réparait, encore et encore.

Si jamais elle venait, un jour, à ne pas réussir à le mettre sur pied, elle perdrait la dernière trace de son identité, le dernier fragment de son père. L’idée lui donnait le vertige, comme si elle avait loupé une marche dans le noire. G24A n’avait pas le droit de cesser de fonctionner. Malgré ses directives – celle de mourir pour ses maîtres – et malgré le propre caractère du robot, jamais Agartha ne laisserait G24A mourir, par affection désespérée mais surtout par égoïsme. Comme si le réparer lui, c’était donner vie à son père. Rien ni personne ne pouvait se mettre entre eux, jamais il ne devrait lui arriver malheur. Sinon sa vie n’aurait plus de sens.

• Votre personnage a-t-il déjà vu la Force être utilisée? Quels sont ses sentiments à ce sujet?

Native d’Enkidu, la Force a toujours été pour Agartha cette aura, uniquement perceptible du coin de l’œil, qui veillait sur le satellite. De beaucoup diront que les habitants d’Enkidu ont été choisi. Choisi par rapport à ceux de Gilgr’aamesh, réduits à n’être plus que des traces sur le sol marécageux de la planète. La jeune fille respecte la Force, comme l’entité qui guide ses pas et maintient son monde.

Cependant, malgré que l’épice soit un cadeau de ce Dieu omniprésent, l’autochtone a très longtemps cultivé du dégoût envers cette poudre du désert. Un dégoût réservé à tout ce qui touche le désert en lui-même, mais également un dégoût dû à l’attrait que sa mère eut pour cette substance, un attrait qui finit par causer sa perte. Malgré tout, ses rapports répétés avec les marchands d’Épice, et surtout son salaire en portion d’Épice l’amena à de nombreuses reprise à en ingérer un peu, au lieu de tout vendre sur le marché comme à son habitude. La première sensation qu’elle eut fut celle de ne faire qu’un avec le Grand Tout. Car sur Enkidu, tout est baigné dans la Force, alors quand on ingère la Force on ingère le Tout. La sensation de puissance dépassa toutes ses espérances, pour la laisser à nouveau, pathétiquement elle-même riche seulement des décombres de son passé, lors de la redescente des effets. Cette sensation de grandeur effraie et attire Agartha.

À ce jour, jamais elle n’a vu la Force être utilisée comme une arme.

Histoire/Test RP




La poussière insidieuse du désert lui avait toujours donné un goût de rouille sur le bout de la langue. La capuche rabattue sur le visage et une paire d’épaisses lunettes de protection sur son minois, Agharta se forçait à ne pas ouvrir la bouche, pour ne pas avaler ce sable âcre. Elle détestait le désert et ses étendues brûlées. Jamais elle ne serait sortie, si ce n’était pour aller, comme souvent, aux champs d’épices avec lesquels elle faisait commerce. Aydin Val'thir, dans sa grande bonté, lui avait permis de fournir les champs de ses robots, et c’était presque son seul client. Sur le dos de son camélidé mécanique, la brune s’enfonça encore un peu plus dans sa large cape de toile, et perdit son regard vague dans l’immensité du désert, se laissant à rêver. Jeune de ses 18 ans, jamais elle n’aurait cru en arriver là quelques années auparavant.

Comme ses parents, comme ses ancêtres, elle était née sur ce satellite, sur Enkidu. Son père avait été concepteur de droïde humanoïde, à succès, avec l’assistance de sa femme. Il avait eu l’idée de génie de créer des droïdes sosies de leurs humains, avec pour seule fonction de les protéger et – dans le cas échéant – de mourir à leur place. Son génie eut atteint sa limite le jour où, sur l’un des marchés de Knossos, son droïde de présentation le confondit avec son sosie à détruire, et lui donna la mort. L’absurdité et la brutalité de la disparition de Herin Lyell plongea sa femme et sa fille – qui n’avait que onze ans – dans une torpeur sans fin. Sans lui, le commerce de droïde finit rapidement par s’effondrer. La mère d’Agartha tenta de garder leur niveau de vie aisé en se lançant dans le marché noir d’épices. Une mauvaise décision de plus, car elle fut tuée dans une rixe, laissant Agartha orpheline à treize ans. De sa famille, elle ne garda que le droïde sosie de son père, G24A, comme ultime et précieuse preuve d’un passé radieux.

Son camélidé mécanique se stoppa lorsque ses grandes pattes d’acier atteignirent l’orée d’un hangar. La jeune fille sauta de sa bestiole et détacha de son flan un lourd sac, qu’elle traina derrière elle jusqu’à l’entrée du hangar. Elle réajusta sa cape, puis donna ses coups secs sur la porte en tôle, jusqu’à ce qu’un homme au large visage vienne lui ouvrir, un sbire de Aydin Val'thir. « C’est pour quoi ? » Lui grogna celui-ci, de sa voix tonitruante. Comme unique réponse, Agartha leva le sac dans un bruit de ferraille. L’homme grogna, puis s’effaça pour la laisser passer. La jeune fille traina avec difficulté son sac, sans que l’homme ne fasse le moindre mouvement pour l’aider. De toute manière, Agartha aurait surement refuser son aide. Lorsque la porte fut refermée, la jeune fille abaissa sa capuche et releva ses lunettes sur son front. « Voici le droïde de transport que tu m’as commandé. Je vais te le monter ici. » Lui annonça-t-elle de sa voix grave. L’homme ne répondit que d’un simple hochement de tête, ce qui soulagea grandement la brune, qui n’avait plus qu’à sortir sa trousse à outils et se mettre à la tâche.

Habituée à côtoyer des droïdes elle était rarement à l’aise auprès des humains. La décès de ses parents ne lui donna en aucun cas envie de se rapprocher de son espèce. Au contraire, cela ne l’attacha que plus à G24A, le droïde sosie de Herin Lyell, son feu père, malgré les railleries des autres autochtones. L’intelligence artificielle avait une logique prévisible qui lui était rassurante. Les rapports humains l’effrayaient dans leurs incohérences, elle ne savais jamais si ce qu’elle allait dire allait être jugé déplacé, vulgaire, bête.

Lorsqu’elle eut tourné la dernière vis, celle qui lui faisait toujours pousser un soupir de soulagement, Agartha se recula pour admirer son travail : son magnifique équidé droïde était fin prêt à transporter des épices. Elle lança sur son travail le regard brillant d’une mère sur sa progéniture. La modestie n’avait jamais été l’une de ses qualités, car ses droïdes ne lui avait jamais reproché son orgueil. « Tu me paies ? » Annonça-t-elle brusquement à l’homme qui l’observait. La subtilité ne faisait pas non plus partie de ses qualités, elle était bien trop méfiante et trop impatiente pour s’essayer à l’art de la politesse. Elle avait gardé l'habitude de se comporter comme une princesse, malgré l'effondrement de son royaume. L’homme éclata de rire, habitué à la rudesse de la jeune Lyell, et lui tendit une petite bourse sur laquelle elle se jeta. Les quelques grammes d’épices contenus à l’intérieur lui vaudra un bon petit gain au marché de Knossos, de quoi s’acheter victuailles et pièces de rechanges pour construire des droïdes. Agartha attacha fermement la bourse à sa ceinture, s’inclina brièvement devant l’homme, remis sa capuche et ses lunettes puis sortit sans autres formes de cérémonie.

Il lui tardait de venir à Knossos veiller sur G24A.


_________________
I'm ticking back in time
Somewhere back in time I left a part of me, I wanna see if you can try to bring it back to me. You gotta go where I cry I'm taking on the tears, I wanna see if you can try drink a little bit of it. (⚡️) M83 - Solitude @ Northern Light


Dernière édition par Agartha Lyell le Sam 7 Mai - 11:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylo Ren

avatar

— MESSAGES : 54

— CRÉDITS : @Triss

— AVATAR : Adam Driver

— CAMP : Premier Ordre

— PSEUDO : Nephtys


MessageSujet: Re: Agartha Lyell ◊ Celle qui n'aimait que les droïdes.   Ven 6 Mai - 15:59

Et ça se veut innocente er angélique, pfeuh ! C est pas vraiment la peine de te souhaiter la bienvenue quand même, tu connais déjà la maison ! ❤

_________________
K N I G H T
All Knights must bleed. Blood is the seal of our devotion
Now it wanders lost and wounded this heart that I misplaced
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the Force
Power is strong with this one
Power is strong with this one
avatar

— MESSAGES : 66


MessageSujet: Re: Agartha Lyell ◊ Celle qui n'aimait que les droïdes.   Sam 7 Mai - 13:34

You're My Guest

La Force t'aime et te valide, mon enfant, va dans la paix de la Force et répands l'amour autour de toi comme je te l'ai si bien appris.
Plus sérieusement rien à redire sur ta fiche, Agharta va pouvoir faire sa place dans ce petit univers et tâcher de survivre également, on compte sur elle !
Bon boulot, soldat :yess: Houhou





Welcome ici bas, mais que vois-je? Une fiche validée ! Félicitation pour cette première étape de passée ! R2D2
Tu peux désormais rp et flooder comme tu en as envie, n'oublie juste pas de faire un petit détour du côté des liens afin de te  faire tout plein de nouveaux amis parce que oui, on aime les gens ici
Pour la moindre question le staff est à disposition, il est juste recommandé de leur balancer un steak bien saignant en même temps qu'un rp, cela les empêche de mordre fort  Chewie  

_________________
 

FIRE BURNS BRIGHTER IN THE DARK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://binarysunset.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agartha Lyell ◊ Celle qui n'aimait que les droïdes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Agartha Lyell ◊ Celle qui n'aimait que les droïdes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Soucy, Gaétan] La petite fille qui aimait trop les allumettes
» ELLE EST BONNE CELLE LA
» [Fottorino, Eric] L'homme qui m'aimait tout bas
» Celle qui achetait une télé ( I ) Bones maj : 30/06/10
» [Ollivier, Mikael] Celui qui n'aimait pas lire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Binary Sunset :: Far Far Away :: Grades et matricules :: Présentations validées-
Sauter vers: