AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 If you want something done right, you have to do it yourself ! [Obi-Wan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashkii Neytura

avatar

— MESSAGES : 37

— AVATAR : Charlize Theron

— ÂGE : 26 ans

— CAMP : Autochtone / Aucune Allégeance

— INFORMATIONS :
PRÉSENTATION
RELATIONS
RÉPERTOIRE RP'

CODE COULEUR : #ffff99


MessageSujet: If you want something done right, you have to do it yourself ! [Obi-Wan]   Sam 14 Mai - 20:05



Le soleil était haut dans le ciel bleu d'Enkidu. Cette journée s'annonçait particulièrement chaude et difficile à vivre : pas le moindre petit nuage. Pour les habitants de la Basse-Ville de Knossos, seules les petites ruelles offriront un petit coin d'ombre. Ashkii avait beau être originaire de la planète, les effets néfastes de la chaleur se faisait ressentir. Pourtant, elle n'était pas le genre de personne à se plaindre ou à se lamenter sur son sort. Toutes ses années difficiles avaient fait d'elle une femme complètement aguerrie. Elle avait de l'énergie à revendre.

Aujourd'hui, la jeune femme se retrouvait dans la peau de quelqu'un d'autre, temporairement. Elle avait une mission. En tant que chasseuse de prime, elle se devait de s'adapter aux situations et à ses futures victimes. Aujourd'hui, l'action allait se dérouler dans la Haute-Ville de Knossos. La rampe principale d'un vaisseau s'abaissa. Ashkii en sortit, accompagné d'un petit droïde. Un 3C-FD. Ce petit droïde ne lui appartenait pas, tout comme le vaisseau. Mais la jeune femme avait un rôle à jouer.


- Vous êtes la contrebandière ? Vous êtes en retard ! Mon patron attendait ses colis tôt dans la matinée... Comptez sur moi pour faire un rapport à ma hiérarchie. Votre réputation va en prendre un coup ma p'tite dame...!
- Mon vaisseau à subit quelque perturbation durant le trajet... J'ai dû ralentir la vitesse de vol en attendant que mon droïde mécano trouve une solution liée au problème. Permettez-moi de m'excuser personnellement auprès de l'employeur. Je suis sûre que nous trouverons une issue à ce petit malentendu.
- Je... hum... b-bien...naturellement... suivez-moi.

Satisfaite, Ashkii sourit. D'un signe de main, elle ordonna au droïde de rester sur place, histoire de garder le vaisseau. Ce fut déterminée que la jeune femme suivie l'homme.
Ashkii faisait face à un manoir. Malgré tous les crédits de la galaxie, une villa d'une telle envergure était inimaginable pour la tueuse à gages. Entre fontaines, jardins, buissons et petit parc, l'homme qui vivait sous ce décor était manifestement et inexorablement doté d'une grande riche. Comme la majorité des habitants de la Haute-Ville. Elle pouvait l'accorder, il y avait de quoi être éblouie par un tel trésor. Mais pas aujourd'hui. On pouvait le remarquer rien qu'à son regard : un regard engagé, volontaire et ambitieux. Un regard remplit d'une détermination sans faille.

Après plusieurs centaines de mètres, entre couloirs et recoins en tout genre, Ashkii fut présentée personnellement au maître des lieux. Une vieille créature qui ne lui inspirait ni admiration, ni compassion. D'un geste de main, celui-ci ordonna à ses larbins de quitter la pièce qui faisait office de bureau. Conforme à sa demande, sans la moindre résistance, ils quittèrent la pièce. Les affaires pouvaient enfin commencer.


- Aaah ! Enchenté de pouvoir faire enfin votre rencontre ! Excusez les désagréments causés par mon serviteur, il ne sait tenir sa langue dans sa poche. Votre travail a été plus que remarquable. Nous nous en tiendrons à ce qui avait été annoncé. Comptez sur ma coopération afin d'être convenablement payé !
- Oh, mais j'y compte bien.

Clic. La chasseuse de prime venait de dégainer un petit pistolet dissimulé sous ses vêtements. Une petite pression sur la détente et une lueur rouge venait de jaillir hors du canon. Retirer la vie était un acte si simple, barbare et dénué de tout sens. Pourtant, il fallait bien gagner sa vie. La jeune femme s'avança d'un pas et contempla le corps inerte de l'homme, sans le moindre remord. Cette mission avait été un véritable jeu d'enfant. D'une simplicité déconcertante. Ou presque...
La détonation du tir venait d'alerter les gardes et surtout, le larbin qui l'avait accueilli. Un faible sourire apparut sur les lèvres d'Ashkii. Celle-ci éleva son arme en direction du digicode magnétique et tira. La porte s'abaissa immédiatement, séparant ainsi l'assassin de ses assaillants. Néanmoins, Ashkii ne devait pas se morfondre : cela ne lui ferait seulement gagner que quelques secondes. Des secondes qui pouvaient être bénéfiques. Sans perdre davantage de temps, Ashkii rengaina son arme et prit ses jambes à son cou.
Une seconde porte permit à la jeune femme de s'extraire rapidement de la pièce, sans le moindre problème. Ainsi, elle poursuivit sa course folle dans les couloirs labyrinthiques du manoir. Plusieurs chemins se présentaient face à elle. Droite ou gauche ? L'aléa de ces raisonnements lui laissait toujours un arrière goût d'amertume et de lassitude. Manque pas. Une dizaine de mètres plus loin, elle tomba nez à nez avec ces poursuivants. Circonstance malheureuse ? Probablement. Ashkii s'empressa de revenir sur ses pas, empruntant cette fois-ci le bon itinéraire. Son rythme cardiaque palpitait. Des aboiements de rage et de frénésie résonnèrent dans son dos. Véridique : il était temps de quitter les lieux et vite !
La tueuse à gage s'agrippa de son petit communicateur et envoya un message au droïde qui gardait le vaisseau.


- 3C-FD, fais décoller le vaisseau !

Une porte de sortie. Dans quelques mètres, Ashkii allait regagner le vaisseau et cette mésaventure ne serait plus qu'un lointain souvenir. Ou pas. La jeune femme rejoignit l'embarcation. A son plus grand désarroi, le droïde était inerte. En PLS. Ni les moteurs, ni le vaisseau en lui même étaient prêt à décoller. L'inintelligence de ce droïde irritait au plus haut point la chasseuse de prime. A bout de souffle, Ashkii cogna brutalement le cargo.

- Et merde !! Droïde inutile...!

On était jamais mieux servi que par soi-même. C'était pour cette raison qu'Ashkii travaillait toujours en solo. Afin d'éviter ce genre de complication. Envisagerait elle toujours de quitter les lieux avec ce vaisseau ? Impossible. Ses chances de survie avoisinaient le zéro pointé. Combien de temps aurait elle pour décoller, si elle ne s'était pas fait massacrer et tuer avant ? Si ce stupide droïde mécano était éveillé et avait fait chauffer les moteurs, elle n'en serait pas là. Une seule solution s'offrait à elle : courir.

Une chance pour fuir : disparaître dans la foule. La course poursuite s'éternisait. Ashkii ne s'en était pas rendu compte, mais elle et ses assaillants venaient d'atterrir dans la Base-Ville. C'était sa chance. Entre bousculade et cohue, la chasseuse de prime dévalait les ruelles étroites. Occasionnellement, elle en profitait pour renverser quelques caisses ou autres éléments qui pouvaient ralentir ses poursuivants et lui faire gagner du terrain. C'était une réussite. Fière de son exploit, la jeune femme de vingt-six ans s'engagea précipitamment dans une ruelle secondaire, à sa droite. Une ruse qui pouvait permettre à ses poursuivants de perdre sa piste.

En plein virage, Ashkii bouscula de plein fouet quelqu'un. Certainement un habitant. Peut-importe. Cette maladresse allait lui capoter son plan. Et s'il se mettait à crier, enchaînant, insulte après insulte ? Les assaillants d'Ashkii la retrouvaient immédiatement. Sans lui laisser le temps de comprendre ce qu'il venait de se passer, Ashkii releva l'individu et se plaqua contre le mur de la ruelle secondaire. Elle effectua un enchaînement de mouvement qui lui permettaient de coincer l'individu contre sa poitrine. Son bras métallique se cramponnait au cou de sa victime, tandis que sa main se positionna sur la bouche de la personne. Immobile, Ashkii ne respirait plus. Son coeur palpitait.


- Chut, silence !

_________________
================
CHASSEUR DE PRIMES
================


Dernière édition par Ashkii Neytura le Sam 21 Mai - 18:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obi-Wan Kenobi

avatar

— MESSAGES : 20

— CRÉDITS : ©Paon

— AVATAR : Ewan McGregor

— ÂGE : 33 ans en apparence. Les plus anciens sauront qu'il eut été bien plus vieux.

— CAMP : Ombres. Comme si on lui avait donné le choix.

— INFORMATIONS : Présentation
Fiche de liens

— PSEUDO : Paon


MessageSujet: Re: If you want something done right, you have to do it yourself ! [Obi-Wan]   Mer 18 Mai - 23:32


    Enkidu lui rappelait Tatooine. De ses paysages hostiles, aux étendues désertiques marbrées par un vent invisible, il avait parfois l’impression d’y reconnaître un chemin emprunté il y a longtemps. Celui le menant chez lui. Plus étonnant encore, lorsqu’il se mettait à fermer les yeux, il parvenait à sentir la chaleur endolorir sa peau, le sable se percuter à raison de centaines de grains sur les zones découvertes de son visage. Il se souvenait de la sensation désagréable lorsque l’un d’eux se brisait sous les dents, et où l’espace d’un instant, on eut l’impression d’avaler le désert. Être ici lui rappelait son ancienne vie, mais le ramenait également à la nostalgie constante qu’il eut éprouvée pour Coruscant. Il pleurait ses lumières dans la nuit, l’agitation des quartiers. Il pleurait également une ère révolue, mais le temps, après avoir creusé cette plaie, avait fini par la refermer et n’en faire qu’une cicatrice disgracieuse à exhiber. Son corps était bénédiction et fardeau. Il n’avait pas gardé les stigmates de sa vieillesse, le soulageant de sa faiblesse et de sa fatigue. Il lui refaisait découvrir un monde sensoriel. Mais comme monté telle une armure, il s’accompagnait d’un poids parfois difficile à porter. A moins qu’il n’eut jamais été question que de gravité. Celle l’ancrant trop fortement au sol. A l’image de Knossos, dont les rues couvertes de sable donnaient l’impression qu’elle s’affaissait peu à peu. On eût d’abord cru qu’elle serait un jour engloutie par le désert, jusqu’à se rendre à l’évidence qu’il n’aurait jamais raison d’elle. Sa réputation la précédait. L’on racontait que les chuchotements de la ville s’entendaient jusque dans les profondeurs des dunes, et que dans cette agitation survivaient les plus grands noms des affaires et de la contrebande. Les villes comme celles-ci émergeaient dans des coins reculés comme Enkidu. Et si beaucoup craignaient de s’y aventurer, au même titre que les bars mal fréquentés, tout le monde savait qu’il s’agissait là des plus grandes mines d’informations de la Galaxie. Raison pour laquelle Obi-Wan était ici.

    La foule était bien trop dense pour qu’il ne se fasse remarquer. On y voyait des enfants s’accrocher aux jambes et aux bras de leurs parents, noyés dans une marée trop grande pour eux. Chaque passant était une vague de plus cherchant à leur faire lâcher prise. D’autres, un peu plus âgés, couraient entre les corps en mouvement, manquant chaque fois de recevoir un coup. Des mains trainaient ici et là, monnayant, échangeant ou caressant. Les portes s’ouvraient et se refermaient sur des pièces sombres dont l’intérieur resterait pour la plupart secrets. Sur les visages se lisait aussi bien l’attente que l’excitation ou la peur. Et ce qu’Obi-Wan voyait, n’était que la face diurne de la Basse-Ville de Knossos. Il s’y enfonça un peu plus à chaque pas, s’extirpant des rues principales pour se perdre dans les dédales du quartier. Là où les bruits se faisaient plus sourds. Il y trouva une porte en bois blanc,  repeinte si grossièrement, que l’on pouvait y retrouver chaque coup de pinceau. Un nom y était inscrit sous la typographie d’une langue étrangère. Il s’y engouffra, découvrant une échoppe. Là déjà, on l’y attendait.
    Deux verres avaient été sortis, en même temps qu’une bouteille d’alcool artisanal. Mais malgré son goût prononcé pour les saveurs de certaines boissons, Obi-Wan n’avait fait qu’y tremper les lèvres sans plaisir. Son attention était ailleurs. Il n’avait pas accepté le siège qu’on lui offrait, ni même la perspective d’un deuxième verre. Il attendait seulement ce qu’il était venu chercher. Son hôte lui montra un croquis dessiné par ses soins. Après quelques minutes à l’avoir détaillé, Obi-Wan lui rendit.

« C’est celui-ci.
- Je vais vous trouver le nom de son propriétaire, mais avant… »

    Ce qu’il demandait avait plus de valeur pour lui qu’une simple poignée de mains. Néanmoins la valeur qu’Obi-Wan accordait à l’arme qu’il cherchait était bien plus précieuse que celle de l’argent. Après sa mort, Dark Vador lui avait subtilisée. A la disparition de ce dernier, le sabre avait été échangé, volé, et revendu. L’arme avait parcourue les années en solitaire, se retrouvant sans le savoir sur les nouvelles terres de ses anciens propriétaires. Ancien Jedi, Obi-Wan pouvait facilement en fabriquer une autre. Mais la valeur sentimentale que celle-ci représentait l’avait poussé à mener cette quête. Importante, sans nul doute. S’il n’avait s’agit que de retrouver la place qu’il avait quitté parmi les vivants, et non pas de s’engager dans les croisades lui ayant manquées.
    Avant de quitter les lieux, Obi-Wan finit son verre. L’hospitalité, même si intéressée, ne devait selon lui jamais être dépréciée. Vint ce moment, au détour d’une ruelle, où il se heurta à une femme. Elle n’eut d’abord été qu’une ombre noire aux reflets argents, et la force qu’elle pouvait avoir ne put en aucun cas être sous-estimée. Obi-Wan avait certes retrouvé le corps du chevalier de son passé, mais ses réflexes continuaient cependant de lui jouer des tours. Assez pour qu’il se retrouve immobilisé et tenu en joue par un bras d’acier qu’il eut d’abord pris pour une arme. Son assaillante avait le regard d’un animal en fuite. Son cœur battait si fort qu’il eut l’impression que ses battements se cognaient contre sa propre poitrine. Peut-être que les siens avaient également accéléré leur rythme sous l’effet de la surprise. Mais il fût clair, au moment où elle lui demanda de se taire, que ses intentions ne le concernaient pas. Obi-Wan se mit à respirer pour deux, calmement. Ce qu’elle fuyait lui était étranger. Sa main droite se porta doucement à hauteur de son visage, la paume ouverte pour invoquer une trêve. Aussi lentement il s’empara de la main lui scellant les lèvres et s'en libéra.

« Nous sommes seuls. Reprenez votre souffle. »

    Il était seul à respirer, mais tout ce qu’il entendait était elle. Il n’avait pas plus de raison d’avoir confiance en elle, qu’elle n’en avait d’avoir confiance en lui. Tout ce qu’il cherchait à faire, était de lui prouver son manque d’intérêt pour la situation qui la préoccupait. Même s’il s’imaginait qu’elle viendrait à se lasser de le maintenir comme elle le faisait.

« Si je peux vous donner un conseil, peu importe qui vous fuyez, ne cherchez pas à le distancer ici. »

    Le mouvement de la foule était précieux pour quiconque cherchait à disparaître. Obi-Wan ne connaissait pas assez bien la ville pour en connaître les chemins à emprunter. Il ne faisait que se guider selon un plan qu’on lui avait dicté, et se savait protéger par l'effet de masse dans les rues. Mais lui n’avait pas à courir.
    Une porte s’ouvrit un peu plus loin dans la ruelle, et une habitante en sortit les bras chargés. Sans prendre le temps de ménager son adversaire, Obi-Wan profita de cette diversion pour agripper l’atèle en métal et s’en dégager. L’effort lui était plus difficile qu’il ne l’aurait dû, mais sa démarche leur évita une scène compromettante susceptible d'être signalée. La femme qui venait de les rejoindre ne sembla pas concernée par eux. Se rendant compte de leur présence, elle ne fit que détailler un instant le bras métallique rompant la normalité d’une telle rencontre, et s’engouffra presque aussitôt chez elle.

« Vous trouver un déguisement peut également être nécessaire. »

_________________
L a s t    B r e a t h s
« If you strike me down, I shall become more powerful than you could possibly imagine. » [ A new hope ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashkii Neytura

avatar

— MESSAGES : 37

— AVATAR : Charlize Theron

— ÂGE : 26 ans

— CAMP : Autochtone / Aucune Allégeance

— INFORMATIONS :
PRÉSENTATION
RELATIONS
RÉPERTOIRE RP'

CODE COULEUR : #ffff99


MessageSujet: Re: If you want something done right, you have to do it yourself ! [Obi-Wan]   Jeu 19 Mai - 22:59


Toutes ces mésaventures, ces peurs incessantes qui la tiraillaient de l'intérieur, cette paranoïa ambiante... Ashkii allait devenir folle si cela continuait. Ce poids dans l'estomac, cette viscérale appréhension qui la guettait au cours de ces misions : la peur d'échouer et de prendre la place de la victime. Après tout, n'avait-elle aucune raison d'avoir peur ? Chasseuse de prime ou non, Ashkii était comme la plupart des êtres de la galaxie : elle se raccrochait à la vie. Elle aussi pouvait être prise pour cible. Elle se faisait prendre dans son propre jeu. La roue tournait. De quoi vous enfumer le cerveau avec des idioties et des peurs qu'il valait mieux éviter. En tant que tueuse à gages, elle devait se contrôler. Après tout, ce n'était pas la première fois qu'une situation lui échappait. Ni la dernière. De toute façon, qu'y pouvait-elle ? Absolument rien, si ce n'était le moment d'essayer de vivre avant que ne vienne le moment de survivre. Il était peut-être temps de se changer les idées, et d'abdiquer tous ses problèmes. Rendre les armes ? Certainement pas ! L'être qui allait convaincre Ashkii de déposer les armes, n'était pas de cette galaxie.

La poussière volait au rythme des déplacements de la foule. Intérieurement, la jeune femme pestait. Encore une mission qui venait de tourner au désastre. Comment allait elle faire pour quitter la ville dorénavant ? Il lui était inimaginable d'envisager retourner à l'emplacement du vaisseau : des sbires de sa victime devaient garder et surveiller le cargo. Et pas seulement : une escouade toute entière devait explorer tous les recoins de la ville, dans l'espoir que l'assassin sorte de l'ombre. Si au début la jeune femme avait été emballée par son ordre de mission, les circonstances actuelles avaient quelque peu désamorcé sa joie. Elle ne maudira jamais assez 3C-FD, le droïde. Si elle était dans l'embarra, c'était de sa faute. Il n'avait pas rempli la part de son contrat. Toutefois, pouvait-elle vraiment blâmer ce pauvre petit droïde ? Après tout, il ne lui appartenait pas, tout comme le vaisseau. La réponse d'Ashkii était sans égale : Oui !  

Cette irritation lui faisait oublier qu'elle n'était plus seule. Il y avait cet individu qu'elle avait bousculé : un homme. Ashkii ne lui prêtait aucunement son attention et ses premiers mots résonnèrent dans le vide. Elle était bien trop absorbée par les mouvements alentour. Le moindre petit bruit pouvait lui mettre la puce à l'oreille. Ses poursuivants étaient-ils dans les parages ? L'aurait elle d'ores et déjà repéré ? Ashkii monopolisa la majorité de ses sens.
Puis, l'homme parla une deuxième fois.


« Si je peux vous donner un conseil, peu importe qui vous fuyez, ne cherchez pas à le distancer ici.»

Bah voyons. A l'entente de cette nouvelle, la jeune femme grimaça légèrement. Qu'est ce qu'il entendait par là, au juste ? Prétendait-il en connaître davantage que la tueuse à gages elle-même ? Assurément, Ashkii ne prenait pas l'homme au sérieux. Comment le pouvait-elle ? Non. Elle n'y prêtait aucune attention. Ce n'était qu'un simple villageois perdu, qu'elle avait bousculé par erreur. Elle ne répondit pas. Les conseils à demi-mesure, trop peu pour elle. De toute évidence, Ashkii ne voulait jamais reconnaître ses tords, quel qu'il soit.
Alors qu'elle s'y attendait le moins, une porte s'ouvrit un peu plus loin dans la ruelle. Prise par surprise, alors qu'Ashkii venait de détourner le visage, l'homme se libéra de l'emprise de la chasseuse de prime. Croyant qu'il allait prendre la fuite en hurlant, la jeune femme était prête à lui sauter dessus. Elle n'en fit rien. L'habitante, aux bras chargés, dévisageait les deux individus. Comme si de rien n'était, sans émettre le moindre bruit, Ashkii colla son pied contre le mur. Elle en profita pour évaluer l'homme qu'elle avait accidentellement bousculé. Quelques instants plus tard, ils se retrouvèrent à nouveau en tête-à-tête. Ma foi, cet homme barbu était très coopératif pour quelqu'un qui venait d'être retenu de force.


« Vous trouver un déguisement peut également être nécessaire.
- Bon... Tu sais quoi. Tu vas me laisser faire mon boulot et tu vas t'occuper de tes problèmes ! Tout ça, c'est des conneries ! »

Elle grimaça un peu, se mordant l'intérieur de la joue pour s'empêcher de continuer de  déballer sa vie toute entière. Elle était franche, mais en avait déjà trop dit. La laisser faire son boulot... Autant lui faire un dessin, lui expliquant ce qu'elle était : une chasseuse de primes. Ce n'était pas une honte, bien au contraire. Néanmoins, ce n'était pas le genre d'information qu'on entendait crier sur les toits. Autant avouer au premier passant que vous faites partie de la Résistance ou du Premier Ordre, sans crier gare. Les informations circulent vite en ville. En moins de deux, l'ennemi vous aura démasqué.

Ashkii déposa sa main sur son front, et ferma les yeux. Elle reprenait tranquillement son souffle, soupira longuement, cherchant une solution à son problème. Pour l'heure, elle ne pouvait nier l'évidence : elle n'en savait rien. En ses mauvais jours, on aurait pu croire que la jeune femme l'avait insulté en prétextant qu'il était aussi stupide que le lamentable petit droïde. Comme si elle lui rejetait son erreur. Elle finit par rouvrit ses paupières, un peu plus calme. Elle se racla doucement la gorge. Rester calme et concentrée. Attentive à l’affût du moindre bruit étranger. Elle observa encore l'homme, avant de soupirer. Comme à son habitude, elle allait aller droit au but, essayant pour une fois de canaliser sa colère.


« Il me faut un vaisseau. Ou un moyen quelconque de quitter les lieux... Alors est ce que en tant que... elle dévisagea l'homme une ultime fois, de la tête au pied. Elle ne savait guère à qui elle avait à faire. … euh, villageois... ermite... homme barbu... vous auriez de quoi me permettre de quitter cette stupide cachette, si on ne s'est pas fait tuer et massacrer avant ! »

C'était plus fort qu'elle. L'idée d'avoir été piégé telle une débutante lui était insupportable. Pourtant, n'était-ce pas plus sûr de se retrouver ici, dans cette ruelle, qu'au beau milieu d'un combat ou d'une course poursuite ? Ashkii avait un fort caractère. Lorsqu'on apprenait à la connaître, la chasseuse de primes était quelqu'un de calme, intéressée, à l'écoute des gens. A l'exception des situations qui l'échappaient, à l'image d'aujourd'hui. Elle sentait l'adrénaline pulser dans ses veines, attisée par l'envie d'en découdre avec ces ordures qui la pourchassaient. Mais il ne fallait pas être naïf. Courir aux devants du danger, elle risquait d'être blessé, ou pire. Ashkii était têtue, pas suicidaire.

« Écoutez... On peut faire affaire si vous voulez. Vous avez besoin de quoi ? De la bouffe ? Des bouteilles ? Quelques renseignements ? Des outils ? Un droïde ?! J'en ai un merveilleux à quelques centaines de mètres de là... C'est cadeau ! Ou, des crédits ?! Peut m'importe la marchandise. Un moyen de partir, j'en ai besoin. Rapidement. »

S'entendait-elle parler ? Si c'était le cas, elle en rigolerait. La voilà qui faisait des affaires avec une quelconque personne. A ce stade de la situation, elle n'avait pas énormément d’option. Peut-être miser t-elle sur le mauvais cheval ? Pour s'en sortir, elle devait se rabattre sur ce qu'elle savait faire : le business et la négociation. Si la situation dégénérait, elle était rapide. Dégainer son arme à la ceinture était un jeu d'enfant. Mieux valait un homme mort, qu'un homme qui vous trahissait.

_________________
================
CHASSEUR DE PRIMES
================
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: If you want something done right, you have to do it yourself ! [Obi-Wan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
If you want something done right, you have to do it yourself ! [Obi-Wan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Binary Sunset :: Enkidu :: Knossos :: Basse-Ville :: Quartier Rouge-
Sauter vers: