AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rey - Already choking on my pride, so there's no use crying about it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rey Kiddo

avatar

— MESSAGES : 24

— CRÉDITS : Bazzart

— AVATAR : Daisy Ridley

— ÂGE : 19 ans

— CAMP : Résistance


MessageSujet: Rey - Already choking on my pride, so there's no use crying about it   Jeu 12 Mai - 1:00

Rey Kiddo



Nom : Kiddo n'est évidemment pas son vrai nom, mais il comble plus ou moins efficacement le vide des questions et de son coeur
Prénom : Rey
Grade/Métier/Groupe : Résistance
Âge : 19 ans

Questions

• Un événement heureux dans la vie de votre personnage?
Parce que les souvenirs sont rares et ceux heureux encore davantage. Parce que les anciens s’évanouissent en brume lorsqu’elle les touche du doigt. Parce que les plus récents lui semblent trop incertains aussi, et qu’il n’y a pas de raison qu’ils ne s’effacent pas eux aussi. Que le sourire de Finn, les caresses de Leia et les bouffonneries de Poe ne seront pas éternels, surtout pas maintenant, surtout pas ici. Que tout lui semble trop fragile et qu’elle n’ose s’en avouer la valeur. Alors elle préfère se raccrocher à du bassement matériel. Du concret.

Comme ce jour où elle avait trouvé cette belle pièce brillante. Une pièce qui, dans le désert aride de Jakku, reflétait sur sa peau un arc-en-ciel impossible. Attiré par ces mille couleurs insolites dans un monde aux 50 nuances de beige, elle s’en était vu offrir un bon prix. Mais elle aimait bien trop ces couleurs qui la fascinaient des heures durant jusqu’à ce que les derniers rayons du soleil n’en effleurent la surface. Alors elle s’endormait, bercée de rêves plus colorés, et d’images d’un temple oublié.


• Pire cauchemar de votre personnage?
Une main grasse et repoussante sur sa peau, explorant son corps toujours un peu plus bas. Le soleil qui l’aveugle, les os brisés, ce gout de fer sur la langue alors qu’elle voit son butin lui échapper. Cette nuit aussi ou après tant d’autres semblables ses yeux refusaient de se fermer, le gouffre abyssale de ses entrailles semblant se contracter, se dilater et se contracter encore, comme en quête des dernières miettes d’une portion dans lesquelles elle n’aurait pas encore puisé. Que sa gorge semblait recouverte de mille lames de rasoir et que, pour la première fois de sa courte existence, elle doutait de voir le soleil se lever.

Pourtant, ce n’est rien de cela qui jonche les nuits agitées de Rey. Non. Ce qu’elle voit, c’est l’obscurité. Des rires d’enfants qui s’évanouissent brusquement alors que des ombres meurtrières s’abattent sur eux. Une main de fer qui l’attrape puis le sol moelleux et brulant sous ses pieds, un sol dans lequel elle s’enfonce et qui semble vouloir l’engloutir alors qu’un vaisseau, vers lequel elle tend une main désespérée, disparaît dans le ciel. Puis la solitude.

Ce sentiment qu’elle avait depuis longtemps oublié.


• Votre personnage a-t-il déjà vu la Force être utilisée? Quels sont ses sentiments à ce sujet?
Elle avait toujours cru ce sourd bourdonnement normal. Il fallait dire qu’elle n’avait pas grand monde à qui en parler, mis à part sa poupée et son casque, et encore moins de monde que cela intéressait. Il faisait partie de sa vie, comme l’un de ses membres, aussi n’y avait elle jamais prêté attention. Les pouvoirs, les destins fabuleux, tout cela n’était pas pour elle. Les fables que l’on racontait aux enfants ne portaient pas ce nom pour rien : ce n’était que des fables faites pour endormir et peupler le sommeil de rêves. Du moins, c’est ce qu’elle avait compris en se cachant au coin d’une maison de fortune pour en écouter une, rêvant davantage d’y avoir sa place que d’en devenir l’héroïne.

Alors quand elle avait su, quand elle avait sentit ce déferlement d’énergie irriguer chacun de ses membres, faisant battre son cœur jusqu’à en exploser, elle avait pris peur, elle qui s’était promis de ne plus craindre rien ni personne, d’être le David courageux contre le monstrueux Goliath. Ce sabre qui l’appelait, elle n’en voulait pas plus que la sombre destinée qui se profilait. Elle n’était après tout, que la simple pilleuse de Jakku. La silhouette amaigrie aux yeux cernés qui passaient ses journées sur un banc à nettoyer les pièces couvertes de sable à coup de brosse à dents.

Maintenant encore, cette puissance l’effraie. Mais elle ne fuira plus.


Histoire/Test RP










Sick of all these people talking, sick of all this noise

Kiddo. Kiddo n’est pas son nom, c’est celui qu’elle donne. Le vrai, elle ne le connaît pas, elle ne le connaît plus. D’ailleurs, l’a-t-elle jamais connu ? Peu importe. Ce n’est celui qu’elle porte que parce que c’est celui qu’on lui donne. Qu’IL lui a donné, lui qui fut, bien que brièvement, celui qu’on lui avait retiré.

Now my neck is open wide, begging for a fist around it
Already choking on my pride, so there's no use crying about it

La main à la fois fine et calleuse qui agrippait le vieux casque de pilotage se crispa un instant avant de le laisser s’échapper, la relique ne produisant qu’un bruit sourd alors qu’il s’éparpillait en dizaines de morceaux sur le sol. La visière crasseuse lui renvoya un instant son reflet. Celui d’une petite fille qui avait grandit trop vite, celui d’une petite fille qui ne l’avait en réalité jamais été. Et pourtant, pourtant. Un fragment d’innocence parfois dans ses yeux, si fugace que rares sont ceux qui l’ont jamais aperçue.

Oh, all of these minutes passing, sick of feeling used
If you wanna break these walls down, you're gonna get bruised

Promptement, elle détourne le regard, comme souvent auparavant. Parce que se fuir, c’est un art qu’elle avait cultivé toute sa vie de carcasses en ruines de vaisseaux, préférant à son reflet celui beaucoup plus distrayant du soleil de plomb sur les pièces qu’elle accumulait pour les revendre. Fuir son reflet, fuir son identité, oublier ce corps qui n’était qu’une machine qu’elle ne se devait que de huiler de temps à autres lorsque la faim tiraillait trop ses entrailles. Un corps qu’elle trainait comme un fardeau, que les adultes regardaient au début avec agacement tant il osait avoir l’avantage, frêle qu’il était, de se glisser dans tous les recoins les plus intéressants des vaisseaux. Un corps qu’ils regardèrent ensuite avec convoitise, malgré les bandages dont elle l’avait recouvert pour se protéger du soleil, de la poussière, mais surtout de la pire des menaces sur cette terre : les autres. L’enfer, c’est les autres.

I'm headed straight for the castle
They wanna make me their queen


C’est ce qu’elle avait pensé un long moment. Ce qu’une partie d’elle pensait parfois toujours lorsque, seule malgré les silhouettes autour d’elle, son seul réconfort venait de sa petite poupée de paille et son casque rouillé. Mais tout avait commencé à changer avec un robot. Puis l’arrivée impromptue d’un imposteur. Puis des évènements qui semblaient d’un autre temps. Une poursuite, le faucon Millenium. Le seul père qu’elle aurait cru ne jamais avoir aussi et eux, la résistance, à qui semblait l’avoir menée la providence. Un destin qu’elle ne voulait ni n’acceptait.

Bien sûr, il y avait eu lui aussi. Le traitre. Celui qui lui avait si violemment arraché ce qu’elle avait toujours désiré. Celui qui avait piétiné ceux qu’elle avait pour la première fois pu appeler « ami ». Celui qui dans sa rage contre le monde avait crû bon d’emporter le sien. Après la peur et l’amour, elle venait désormais de découvrir la haine.

And there's an old man sitting on the throne that's saying that I probably shouldn't be so mean

Une haine brulante et inextinguible qui l’avait poursuivie dans ce nouveau monde ou aucun échappatoire, pas même celui du ciel et des étoiles, ne s’offrait à elle. De nouveau, son sourire s’était fané et ses lèvres scellées à l’instar de ce jour où le ciel et le sable avaient emportés le moindre souvenir de ses parents. De nouveau, elle était cette petite fille qui grognait et mordait quiconque s’approchait. De nouveau, elle n’était que la prisonnière impuissante d’un monde cruel qu’elle n’avait pas choisi et si ce n’était pour le jeune homme à la peau d’ébène ou le vieil homme fatigué sur son trône défraichi, l’espoir de la résistance serait sans doute devenue l’un d’eux. L’une de ces brumes solides, d’un bleu pâle et aux yeux froids comme la mort qu’ils voyaient parfois au loin comme l’écho d’un passé qui leur est inconnu.  

I'm headed straight for the castle
They've got the kingdom locked up

Gilgr'aamesh. Nul ne devait en fouler le sol.

Mais désormais, nul ne pouvait faire autrement.





Dernière édition par Rey Kiddo le Jeu 12 Mai - 14:08, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylo Ren

avatar

— MESSAGES : 54

— CRÉDITS : @Triss

— AVATAR : Adam Driver

— CAMP : Premier Ordre

— PSEUDO : Nephtys


MessageSujet: Re: Rey - Already choking on my pride, so there's no use crying about it   Jeu 12 Mai - 1:17

The giiiirl...the giiiiiiiiiiirl is heeeere *PAN*
Bienvenue dans cet enfer, ma chère

_________________
K N I G H T
All Knights must bleed. Blood is the seal of our devotion
Now it wanders lost and wounded this heart that I misplaced
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rey Kiddo

avatar

— MESSAGES : 24

— CRÉDITS : Bazzart

— AVATAR : Daisy Ridley

— ÂGE : 19 ans

— CAMP : Résistance


MessageSujet: Re: Rey - Already choking on my pride, so there's no use crying about it   Jeu 12 Mai - 3:15

Qu'importe l'enfer quand on est si bien accompagné. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agartha Lyell

avatar

— MESSAGES : 31

— CRÉDITS : Northern light (sign)

— AVATAR : Astrid Bergès-Frisbey

— ÂGE : 18 ans

— CAMP : Autochtone

— INFORMATIONS : Color #ffffcc

— LOCALISATION : Sur son camélidé mécanique.

— PSEUDO : Chat


MessageSujet: Re: Rey - Already choking on my pride, so there's no use crying about it   Jeu 12 Mai - 13:57

Noooon, pas elle. Ah non

_________________
I'm ticking back in time
Somewhere back in time I left a part of me, I wanna see if you can try to bring it back to me. You gotta go where I cry I'm taking on the tears, I wanna see if you can try drink a little bit of it. (⚡️) M83 - Solitude @ Northern Light
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rey Kiddo

avatar

— MESSAGES : 24

— CRÉDITS : Bazzart

— AVATAR : Daisy Ridley

— ÂGE : 19 ans

— CAMP : Résistance


MessageSujet: Re: Rey - Already choking on my pride, so there's no use crying about it   Jeu 12 Mai - 13:59

Quand je disais qu'on acceptait vraiment n'importe qui ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rey Kiddo

avatar

— MESSAGES : 24

— CRÉDITS : Bazzart

— AVATAR : Daisy Ridley

— ÂGE : 19 ans

— CAMP : Résistance


MessageSujet: Re: Rey - Already choking on my pride, so there's no use crying about it   Jeu 12 Mai - 14:12

Double post de la mort: J'A FINI What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the Force
Power is strong with this one
Power is strong with this one
avatar

— MESSAGES : 66


MessageSujet: Re: Rey - Already choking on my pride, so there's no use crying about it   Jeu 12 Mai - 19:37

You're My Guest

Bah tu sais quoi? Tu peux tout recommencer, nom de dieu ! Trèves de plasanterie, rien à redire on voit que tu aimes le personnage et puis avec ton style c'est difficile de pas être sous le charme. Allez, viens on est bien !


Welcome ici bas, mais que vois-je ? Une fiche validée ! Félicitation pour cette première étape de passée !  
Tu peux désormais rp et flooder comme tu en as envie, n'oublie juste pas de faire un petit détour du côté des liens afin de te faire tout plein de nouveaux amis parce que oui, on aime les gens ici.
Pour la moindre question le staff est à disposition, il est juste recommandé de leur balancer un steak bien saignant en même temps qu'un rp, cela les empêche de mordre fort.    

_________________
 

FIRE BURNS BRIGHTER IN THE DARK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://binarysunset.forumactif.org
Rey Kiddo

avatar

— MESSAGES : 24

— CRÉDITS : Bazzart

— AVATAR : Daisy Ridley

— ÂGE : 19 ans

— CAMP : Résistance


MessageSujet: Re: Rey - Already choking on my pride, so there's no use crying about it   Jeu 12 Mai - 21:33

ON EST BIIIIIIENNNNNN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rey - Already choking on my pride, so there's no use crying about it   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rey - Already choking on my pride, so there's no use crying about it
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Linda Berdoll : M. Darcy Takes a Wife : Pride and Prejudice
» "Pride & Prejudice" film de 1940 (Lizzie en crinoline)
» Pride & Prejudice - Version BBC 1995
» Pride and prejudice:votre passage préféré!
» Pride and Prejudice comic book

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Binary Sunset :: Far Far Away :: Grades et matricules :: Présentations validées-
Sauter vers: